Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mars 25, 2012

PLUMES SUR VIRY-CHATILLON

.

.. . Le 7 Avril dernier à Viry en bonne compagnie
j'ai lu quelques poèmes du recueil "ALTITUDE"
mon dernier recueil de poésie.

IMPERCEPTIBLES CLAMEURS

Ils édifièrent de hautes tours  . Hommes vaniteux et immondes, Ecorchant, tels des vautours, Les forçats des terres moribondes.

Ils hérissèrent de barbelés,
Les rues sanglantes de la honte,
Occupant les terres violées.
Etaient armés leurs mastodontes.


Ils déchaînèrent les tempêtes,
Les révolutions, les massacres,
Animant les dictatures secrètes,
Soldats de l’ombre et des simulacres.


Ils suscitèrent partout la terreur,
L’exode des peuples décimés,
Les tortures barbares de l’horreur,
La frayeur des enfants affamés.


Ils pervertirent notre objectivité,
Règne du voyeurisme en credo,
Engourdissant notre sagacité,
Voilés furent leurs turpides complots.


Que sont nos peurs devenues,
Egarées dans les leurres du monde,
Rêves de concordes attendues,
Noyés de tristesse vagabonde.



LOUISIANE

Il monte doucement ce chant plein de ferveur
Dans l’estivale nuit au rythme de ce blues
Celui du grand amour, passion et langueur
Aux sentiments inscrits en lettres de feu rousses


Perdus en ce jardin, nous écoutons le solo
Enlacés sans un mot, les notes de musique
Bercent nos doux rêves, aux accords d’un saxo
Dans la moite chaleur, nocturne romantique


Dans tous les vieux quartiers, sonnent aux alentours
Les anciens carillons et s’ouvrent les négoces
D’où s’échappe l’odeur du café de toujours


Là- bas une rumeur annonce un beau jour
Sous un soleil ardent, de deux amants les noces
Entre joie et bonheur, sentiments sans détour