Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mai 10, 2015

LE TEMPS DE L'AMOUR

.


Dans le silence d’une nuit sans lune,
Je perçois ton souffle léger et pur.
Un rêve bleu au bord d’une lagune
Effleure ton sommeil en clair-obscur.
Je perçois ton souffle léger et pur.
Le voilage frémit dans l’air nocturne,
Effleurant ton sommeil en clair-obscur,
Je veille jusqu’à ton lever diurne.
Le voilage frémit dans l’air nocturne,
Mon trésor, mon ange aux beaux atours,
Je veille jusqu’à ton lever diurne,
Mon roi, mon fils, l’enfant de mes amours.