Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du août 9, 2015

UN SAC de Solène Bakowski

D'abord il y a le style, percutant, imagé, sans complaisance. Les personnages vivent leur errance dans un univers clos. Il faut toucher du doigt l'horreur pour que la porte s'ouvre sur la rue, ses pavés, ses abris, ses rencontres.
Les pages se tournent avec impatience tant l'auteur réussit l'exploit de nous tenir en haleine jusqu'à la fin.
Ames sentibles s'abstenir. Il y a quelques scènes surréalistes.
Des sentiments mêlés de stupeur et de compassion nous envahissent. Le temps n'existe plus. Encore un chapitre, puis un autre, il est tard mais pas question de s'endormir.
Solène Bakowski signe un petit chef-d'oeuvre.