Accéder au contenu principal

Articles

LE TEMPS DE L'AMOUR

.


Dans le silence d’une nuit sans lune,
Je perçois ton souffle léger et pur.
Un rêve bleu au bord d’une lagune
Effleure ton sommeil en clair-obscur.
Je perçois ton souffle léger et pur.
Le voilage frémit dans l’air nocturne,
Effleurant ton sommeil en clair-obscur,
Je veille jusqu’à ton lever diurne.
Le voilage frémit dans l’air nocturne,
Mon trésor, mon ange aux beaux atours,
Je veille jusqu’à ton lever diurne,
Mon roi, mon fils, l’enfant de mes amours.








L'INFIDELITE

Je l'avoue.
Je suis infidèle. Mon blog s'en plaint. Mais c'est dû au fait que je lui réserve la meilleure part de moi-même. Donc c'est rare ! Il ne faut pas se formaliser! C'est ce que je voulais dire aujourd'hui !